m2A et moi ! - Le mag en ligne

L’arrivée d’un bébé n’est pas toujours synonyme de félicité. Sauf que le sujet est tabou. Pour briser le silence et libérer la parole, l’association Maman Blues organise des temps d’écoute et d’échange destinés aux mamans en détresse.

LE RÊVE… ET LA RÉALITÉ

Joanne Breitner, référente de l’association Maman Blues dans le Haut-Rhin, sait parfaitement de quoi elle parle. « Lors de ma première grossesse, la rencontre avec le bébé n’a pas été facile. Je me suis vraiment retrouvée en difficulté. Le rêve éveillé de la maternité qu’on m’avait tant vanté ne correspondait pas du tout à la réalité ! Heureusement, j’ai été bien entourée et bien conseillée. Mais je me suis quand même dit : pourquoi on ne nous dit pas tout ça !? »

STAFFELFELDEN Association Maman Blues Joanne Breitner et Michèle Lision
Joanne Breitner (à droite) et Michèle Lision, la référente Familles de la Margelle

DIFFICULTÉ MATERNELLE

Aujourd’hui heureuse maman de deux enfants, Joanne s’est engagée dans l’association Maman Blues, découverte à la faveur de sa reconversion professionnelle. Elle propose bénévolement des temps de parole aux mamans qui, comme elles, ont connu la « difficulté maternelle ». Ici, la parole est libre : « On peut tout dire, sans crainte et en toute confidentialité ».

« Un enfant change la vie et c’est un changement radical »

« La dépression post-partum touche 10 à 15% des femmes, indique Joanne. Mais ce chiffre ne dit rien de toutes ces mères qui, sans sombrer dans une dépression diagnostiquée, n’en peuvent plus et n’osent pas en parler, de peur de passer pour des monstres, d’être jugées, dévalorisées… »

Un espace de parole sans jugement

METTRE DES MOTS SUR LES MAUX

« Pourtant, on a le droit de ne pas être émerveillée par son enfant, de regretter sa naissance. Certaines ont juste besoin d’un peu plus de temps pour cheminer vers l’acceptation de l’enfant. Poser des mots sur les maux est un bon début et plus tôt on le fait, mieux c’est. »

LES SIGNAUX D’ALERTE

Les situations suivantes indiquent une situation de difficulté maternelle :

  • L’hyper vigilance ou état d’alerte permanent, qui empêche de dormir, anticipe les besoins du bébé avant même qu’ils soient exprimés, rend tout pleur insupportable
  • L’incapacité à confier son bébé à quelqu’un d’autre, père compris
  • Le « pilotage automatique » : on s’occupe du bébé mais comme s’il s’agissait du bébé de quelqu’un d’autre, signe que le lien d’attachement n’est pas encore créé
  • L’incapacité à rester seule avec le bébé
  • Les pensées infanticides ou suicidaires.

INFOS PRATIQUES

STAFFELFELDEN Association Maman Blues Joanne Breitner coach parental
Joanne Breitner est aussi coach parental

Le centre socioculturel La Margelle à Staffelfelden accueille Maman blues une fois par mois, les mercredis de 20h à 21h30. Entrée libre sur inscription.

Plus d’infos sur la page facebook de la Margelle ou par mail auprès de Joanne Breitner.

Un autre soutien
pour les ados en souffrance

Harcèlement, addictions, scolarité, sexualité, mal-être, au sein de la famille ou en dehors : la Maison des Adolescents du Haut-Rhin accueille les jeunes de 12 à 25 ans et leurs parents. Après un premier entretien, un suivi est proposé pour une prise en charge en prévention de six mois maximum. Partenaire de m2A, la MDA68 soutient également les professionnels qui accompagnent ou sont en contact avec les adolescents.

Maison des Adolescents du Haut-Rhin, 8 rue des Pins à Mulhouse, tél. 03.89.32.01.15.

Publié mercredi 12 mai 2021 à 11h30

Feuilleter la brochure tourisme

Découvrez la brochure Tourisme été 2021 : Brochure Tourisme été 2021. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'Brochure Tourisme été 2021' | m2A et moi ! Le mag de Mulhouse Alsace Agglomération