m2A le mag - Mulhouse Alsace Agglomération

Un chauffage urbain plus écologique et plus économique, c’est le principe des nouveaux réseaux de chaleur. Menée par Valorim, leur extension se poursuit sur le territoire de Mulhouse Alsace Agglomération. Exemple à Rixheim et à Mulhouse, avec le témoignage de nouveaux « raccordés » au réseau : une copropriété et un établissement scolaire.

EFFICACITÉ RENFORCÉE

Sur les hauteurs de Rixheim dans le Parc d’Entremont, la copropriété des Alpilles est la première du quartier à avoir signé pour le raccordement au réseau de chaleur Valorim. Depuis janvier 2022, les 150 logements sont chauffés à 75% par la combustion des déchets de l’usine d’incinération de Sausheim en remplacement du gaz.

Reseau-de-chaleur-Usine-incinération
Usine d’incinération de Sausheim

C’est le principe du nouveau réseau de chaleur : utiliser efficacement les énergies renouvelables et de récupération, pour assurer la transition énergétique des systèmes de chauffage et de refroidissement urbain.

PRISE EN CHARGE INTÉGRALE DES TRAVAUX

« La nouveauté fait souvent peur, constate André Tritter, président du conseil syndical des Alpilles. Mais avec cette logique, on n’avance pas ». Le président a donc pris son bâton de pèlerin pour convaincre ses copropriétaires.

Reseau-de-chaleur-Un-reseau-urbain-innovant
Un réseau de chaleur pour la transition énergétique

Dans la balance : « La prise en charge intégrale du coût des travaux par Valorim, un prix de l’énergie stable et une réduction massive des coûts d’entretien. Ça ne nous coûte rien puisque c’est le plastique qui nous chauffe ! »

« On utilise les déchets, au moins que ça serve à quelque chose ! »

Si les travaux ne sont pas passés inaperçus (problèmes de tracé, Covid puis difficultés d’approvisionnement), le raccordement lui a été imperceptible : « À peine trois heures de coupure ! » pour cette copropriété construite dans les années soixante-dix.

PRIVILÉGIER LES RENOUVELABLES

Au collège Saint-Exupéry à Mulhouse, « Le système de chauffage arrivait en fin de vie. Cette production d’énergie renouvelable nous semblait à privilégier », explique Bernard Peterschmitt, chef du service des grands projets sud au sein de la Collectivité européenne d’Alsace, gestionnaire des collèges.

Reseau-de-chaleur-College-Saint-Exupery
Le collège Saint-Exupéry raccordé au réseau

Ici aussi, Valorim a pris en charge une grande partie de l’investissement et les travaux ont été rondement menés pendant les vacances scolaires. Opération transparente pour les 700 élèves de l’établissement.

GAIN DE PLACE ET D’ARGENT

« Aujourd’hui, un unique échangeur remplace deux chaufferies, indique Colette Forster, gestionnaire du collège. C’est un gain de place considérable qui sera mis à profit dans le cadre du projet global d’extension-rénovation en cours. »

Reseau-de-chaleur-chauffes-par-une-energie-de-recuperation
Chauffé par 75% d’énergie de récupération

« Avec un petit mois entre le raccordement et l’arrêt du chauffage dans l’établissement, nous n’avons pas le recul nécessaire pour un bilan financier, précise la gestionnaire. Mais concrètement, on en attend une économie sur nos factures. En plus de la baisse conséquente des coûts de maintenance, c’est aussi un moyen de se prémunir contre l’augmentation exponentielle du prix du gaz ».

Une énergie locale et renouvelable

Le développement des réseaux de chaleur constitue un axe fort de la stratégie de transition énergétique de Mulhouse Alsace Agglomération. Et ce pour deux raisons : ils permettent de limiter les émissions de gaz à effet de serre tout en limitant le recours aux énergies fossiles. Atout supplémentaire : alimenter le réseau par une énergie locale et renouvelable, objectif inscrit dans le Plan Climat de m2A.

PLUS D’ACTUALITÉS

Publié mardi 28 juin 2022 à 16h30

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : m2A le mag #2. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'm2A le mag #2' | m2A le mag – Mulhouse Alsace Agglomération