m2A et moi ! - Le mag en ligne

À Pfastatt, la solidarité s'organise pour les enfants du personnel soignant. En partenariat avec l'Éducation nationale et m2A, des enfants de plusieurs écoles de Pfastatt et de Lutterbach sont accueillis à l'école du Centre de Pfastatt et au périscolaire l'Îlot Môme.

À l’école : un accompagnement ludique

L’école du Centre de Pfastatt accueille une quinzaine d’enfants répartis en trois groupes : cycle 1 (maternelle), cycle 2 (CP, CE1 et CE2) et cycle 3 (CM1 et CM2). Chaque groupe est encadré par une institutrice et installé dans un bâtiment distinct pour limiter les contacts entre les enfants.

« Les enfants apportent les devoirs que leurs enseignants habituels leur demandent de travailler. Nous sommes là pour les accompagner, les aider et les encadrer » explique Marion Baumgart, institutrice. « On organise aussi des petits jeux, comme calculer mentalement le plus rapidement, par exemple ». L’objectif : accompagner tout en restant ludique.

En maternelle, les activités sont adaptées pour limiter les contacts entre les enfants, mais le partage et les échanges sont toujours chaleureux et bienveillants. On dessine, on chante, on récite des comptines entre autres activités.

Au périscolaire : des jeux et de la bonne humeur

Le midi et le soir après l’école, les animateurs prennent le relais. Ils viennent chercher les enfants qui n’ont qu’à traverser la cour pour rejoindre le périscolaire l’Îlot Môme. Les consignes de sécurité et les gestes barrières sont bien sûr effectués et respectés par les animateurs (qui portent masques et gants) et les enfants. « Les enfants sont informés de ce qu’il se passe, par leurs familles notamment, mais jouent comme d’habitude. Il y a vraiment un bon état d’esprit » explique David Monchablon, responsable de l’équipe d’animation.

Les repas à distance les uns des autres

À table lors du déjeuner et du goûter, les enfants sont installés à deux par table de huit afin de limiter les contacts. « L’ambiance reste conviviale. Les enfants étant moins nombreux que d’ordinaire, nous avons plus de liberté. On rit, on écoute de la musique. On fait tout pour que les enfants passent des moments agréables et ludiques » confie encore David.

Des activités et des jeux variés

Après le repas, lorsque qu’il fait beau, des jeux collectifs et sportifs sont organisés à l’extérieur : courses-relais, jeux de ballon, cache-cache… « Nous évitons de jouer au loup pour ne pas se coller ni s’attraper ». Certains enfants jouent librement avec des cerceaux ou sur des parcours mis en place par les animateurs et animatrices.

En intérieur, enfants et animateurs jouent à des jeux de société, font des bricolages pour Pâques, des coloriages, partagent des moments chantés ou contés, ou participent à de petites activités théâtrales. L’équipe est pleine de ressources et d’imagination !

La solidarité entre les générations est aussi présente. Les enfants ont réalisé des dessins pour les personnes âgées résidant aux Fontaines de Lutterbach (un EHPAD pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer). Soit autant de sourires apportés aux résidents et aux aides-soignant(e)s de l’établissement.

Des animateurs et animatrices volontaires

« Notre rôle est de permettre aux enfants de passer un bon moment au périscolaire, de continuer à s’épanouir lors des différentes activités » témoigne David Monchablon.

Six animateurs et animatrices volontaires se relaient quotidiennement, accompagnés d’une Atsem (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) et toujours en présence d’un responsable sur le site. Tous les animateurs sont diplômés ou en stage de validation de diplôme. Chacun est conscient des risques, mais en cette période de crise, la solidarité prévaut.

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : Ambitions agglo #07. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'Ambitions agglo #07' | m2A et moi ! Le mag de Mulhouse Alsace Agglomération