m2A le mag - Mulhouse Alsace Agglomération

Auteure-photographe, Catherine Kohler a couvert les premiers mois de la pandémie à Mulhouse, cœur du premier cluster national en 2020. Un travail dont la photographe a tiré un livre, Shooting Covid, et une exposition – visible aux Archives de l’Agglomération jusqu’au 31 mai 2022. Un « récit photographique » pour raconter Mulhouse et ses habitant(e)s en temps de pandémie.

Garder une trace comme témoin de l’histoire

La conservation des images à l’heure du numérique est une préoccupation qui occupe une place essentielle dans le travail de Catherine Kohler, auteure-photographe à Mulhouse, bien avant le début de la pandémie de Covid-19. « Depuis le passage au numérique, c’est un sujet que l’on a laissé à l’abandon, » explique la photographe.

« Les yeux et les oreilles des Mulhousien(ne)s sur le terrain »

Alors que la pandémie atteint l’Alsace en février 2020, Catherine Kohler reçoit un appel de Sipa Press, une agence nationale pour laquelle elle travaille : la Ville de Mulhouse donne une conférence de presse pour annoncer le premier cluster national à Mulhouse. Quelques jours auparavant, le 18 février 2020, avait lieu la visite d’Emmanuel Macron à Bourtzwiller, à deux rues de l’église évangélique d’où est parti le cluster.

« Mon livre commence comme ça ; c’est un début digne du 7e art… »

Shooting Covid raconter Mulhouse en temps de pandémie - " Sur le toit ", l'hôpital militaire depuis le toit du GHRMSA
« Sur le toit » du GHRMSA

Photographe indépendante, Catherine Kohler se retrouve livrée à elle-même. « Je suis allée me balader dans les rues de Mulhouse, il n’y avait rien d’autre qu’un ennemi invisible ». Personne sur le terrain, à part la presse. La photographe commence à écouter les infos en continu et choisit ses sujets en fonction de ce qu’elle entend. Elle « shoote » les applaudissements le soir à 20 heures, le personnel du centre d’appel au SAMU, l’installation de l’hôpital militaire de campagne, le ballet nocturne à la caserne boulevard de la Marseillaise, le transfert des malades par train et par avion, l’abnégation du personnel soignant, la désinfection des rues par les agents de l’agglomération, les contrôles routiers…

Shooting Covid raconter Mulhouse en temps de pandémie
Une exposition saluée par Véronique Meyer, Conseillère Communautaire déléguée aux Archives

Catherine Kohler cherche à montrer comment Mulhouse se comporte pendant la pandémie plus que la pandémie elle-même. « Sur les réseaux sociaux, je mettais ce que je voyais, pour montrer ce qu’il se passait. Je me sentais comme un devoir d’informer les Mulhousiens ; j’étais leurs yeux et leurs oreilles à l’extérieur. Il fallait absolument qu’on garde une trace. »

Shooting Covid raconter Mulhouse en temps de pandémie - Cerisiers en fleurs
« Cerisiers en fleurs »

Plus tard en avril 2020, elle sillonne le territoire pour le webzine « m2A et moi ! », pour des reportages sur les circuits courts, les agriculteurs et les réseaux de bénévoles dans les communes de m2A. Les naissances au zoo et le printemps font partie de ses commandes,

témoignant de la volonté de l’agglomération « de mettre un peu de baume au cœur des habitants ».

L’élaboration d’un véritable travail d’archive

Shooting Covid raconter Mulhouse en temps de pandémie - David Bourgeois, archiviste et historien
David Bourgeois, archiviste et historien

Le 8 avril 2020, Catherine Kohler reçoit un mail de David Bourgeois, archiviste et historien aux Archives de l’agglomération. Il suit ses publications depuis le début de la pandémie et lui demande si elle accepterait de faire une donation aux Archives. « Je cherchais comment classer toutes les données que j’avais engrangées. J’ai accepté sans hésiter » témoigne la photographe. Débute un travail commun qui durera un an. Elle photographie, transmet ; il archive les dates, les lieux et toutes les données utiles. 400 photos numériques sont ainsi archivées.

De ce travail sont nés un livre, Shooting Covid – Une photographe au cœur de la crise, et une exposition à voir aux Archives jusqu’au 31 mai 2022.

Un « récit photographique » en mots et en images

Édité par Médiapop Éditions, l’ouvrage couvre le premier confinement dans son intégralité, du 18 février au 18 mai 2020. Il présente une chronologie de la pandémie. « Rien n’avait encore été réalisé sous cet angle particulier » précise Catherine Kohler. Les chapitres retracent l’explosion de la pandémie, l’évolution des mesures sanitaires, les transferts SNCF, l’hôpital de campagne, les soins au Centre de réadaptation de Mulhouse.

Shooting Covid raconter Mulhouse en temps de pandémie - Slimjoe illustre le combat contre le Covid 19
« Slimjoe » illustre le combat contre le Covid 19

Puis vient le récit du printemps et l’organisation de la vie en confinement. Le 18 mai 2020, Catherine Kohler immortalise le travail du graffeur mulhousien Slimjoe sur un mur à l’entrée du service des Urgences. Un projet que les deux artistes mènent de concert, comme un cadeau offert au personnel soignant. Sur place, les militaires terminent de démonter l’hôpital de campagne ; ils auront le temps de voir le résultat final en compagnie des soignant(e)s présent(e)s à ce moment-là.

La vie culturelle reprend son souffle petit à petit.

« C’est la culture qui va nous aider à sortir de cette crise, à nous évader du quotidien » témoigne Catherine Kohler.

La photo des infirmières applaudissant la Patrouille de France le 16 juillet 2020 marque la fin de son récit.

Shooting Covid raconter Mulhouse en temps de pandémie - La patrouille de France survole le GHRMSA
La patrouille de France survole le GHRMSA

En tout, ce sont 170 photos qui racontent la pandémie à Mulhouse, la plupart en noir et blanc. Le récit d’une photographe qui choisit de ne pas montrer le sensationnel, les images choc.

« Grâce au noir et blanc, on voit vraiment ce que le photographe a voulu dire. On voit la scène, les regards. La couleur influence nos sentiments » explique Catherine Kohler.

 Un livre pour faire le lien entre les Mulhousien(ne)s

Les questionnements sur la parution du livre assaillent son auteure : « Le Covid est un sujet sanitaire, national et politique. Était-ce à moi, simple photographe mulhousienne, d’en parler ? » se demande la photographe.

Shooting Covid raconter Mulhouse en temps de pandémie - Laure Peinchina, journaliste-éditrice
Laure Peinchina, journaliste-éditrice

Sa rencontre avec Laure Peinchina, journaliste-éditrice, est déterminante. Catherine Kohler avait comme idée première de publier un livre photo. Après avoir entendu son récit, Laure Peinchina l’encourage à raconter ce qu’elle a vécu, convaincue que ses mots sont aussi importants que les images.

Pendant 6 mois, l’éditrice accompagne la photographe dans l’écriture, vérifie toutes les informations. « Le Covid est un sujet douloureux, y revenir était douloureux. Je repartais alors sur des reportages plus légers, je n’avais pas l’envie de me replonger dedans. Pourtant, il le fallait. Quand les gens sont venus me voir lors du vernissage et des dédicaces en librairie, j’ai compris l’importance que cela avait pour eux. Ce livre est une trace pour les Mulhousiens. » confie la photographe.

Une exposition aux Archives de l’agglomération

Shooting Covid raconter Mulhouse en temps de pandémie - L'exposition aux archives de l'agglomération
L’exposition aux archives de l’agglomération

Jusqu’au 31 mai 2022, une trentaine de photos sont visibles aux Archives de l’agglomération. « Exposer au service des Archives a tout son sens » précise la photographe. Pour monter l’exposition, elle a travaillé avec Laurent et Sophie Weigel de l’espace Le Réverbère installé à Motoco. Les tirages ont été réalisés dans un esprit de conservation (ils sont très chargés en encre), le but premier étant de garder une trace des événements.

« C’est l’un des projets les plus importants de ma carrière car il parle d’ici, de chez moi » conclut Catherine Kohler.

Informations pratiques

  • Shooting Covid, exposition à voir jusqu’au 31 mai 2022 aux Archives de l’Agglomération – 80 rue du Manège 68100 Mulhouse.
  • Shooting Covid – Une photographe au cœur de la crise, Catherine Kohler et Laure Peinchina, 261 p., 20 € – à retrouver en librairie ou sur le site de Médiapop Éditions.

Shooting Covid raconter Mulhouse en temps de pandémie - Eliane Michelon, directrice des Archives, Claire Nuffer Toniolo adjointe au développement intercommunal de m2A

De gauche à droite : Eliane Michelon, directrice des Archives, Claire Nuffer Toniolo adjointe au développement intercommunal de m2A et Catherine Kohler

Le saviez-vous ?

  • Le Service des Archives de l’Agglomération est mutualisé entre m2A et la Ville de Mulhouse.
  • Il compte 7 agents m2A et les locaux appartiennent à la Ville de Mulhouse.
  • Il gère notamment plus de 165m linéaires de documents produits ou reçus par des structures intercommunales du territoire.
  • D’autres archives communautaires ont été versées par des services dont les compétences relèvent exclusivement de l’agglomération ou par des services mutualisés : Action foncière,  Affaires juridiques et commande publique, Education, Jeunesse, Performances énergétiques et bâtiments, Prévention et sécurité, Sports et Ressources humaines, Systèmes d’information, Urbanisme opérationnel.
Publié mardi 1 mars 2022 à 12h00

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : m2A le Mag #1. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'm2A le Mag #1' | m2A le mag – Mulhouse Alsace Agglomération