m2A et moi ! - Le mag en ligne

Pour aider les trois restaurants de Berrwiller à passer le cap de la crise du Covid-19, la commune lance l’opération « J’aime mon resto ». Vous souhaitez participer ? Mode d’emploi ici.

Vous aimez vos restaurants ? C’est le moment de le montrer ! Avec l’opération lancée par la commune de Berrwiller en soutien à ses restaurateurs, vous achetez aujourd’hui un repas que vous irez déguster demain dans votre établissement préféré.

PRIX ET DATE AU CHOIX

Avec « J’aime mon resto », vous choisissez :

  • le montant, selon votre envie de menu : gastronomique, terroir, traditionnel, etc.
  • le moment, avec des bons d’achats ou cadeaux valables jusqu’en décembre 2021.

En pré-payant vos repas, vous apportez un soutien concret et plus que bienvenu aux restaurateurs : A l’Arbre Vert et le Vieil Armand ont fermé pendant les huit semaines de confinement, L’Auberge des Dahlias a réduit son activité à la fourniture des repas au périscolaire, aux personnes isolées et à un peu de vente à emporter.

Un soutien bienvenu pour les restaurateurs
Un soutien bienvenu pour les restaurateurs

LE BLUES DES TOQUES BLANCHES

En faisant le tour des popotes au début du confinement pour répertorier les commerces ouverts à Berrwiller, le blues des restaurateurs était palpable, se souvient la Conseillère municipale Anne Schaumberg.

« Alors quand j’ai découvert à la télé l’opération « J’aime mon bistrot », je me suis dit qu’on pourrait reprendre l’idée : sous forme de bons d’achat à proposer aux restaurateurs, pour renflouer leurs trésoreries lors du redémarrage de l’activité. »

EN TROIS TEMPS

Concrètement, l’opération se déroule en trois temps :

  • 1. Un courrier est déposé dans les boîtes aux lettres de tous les Berrwillerois avec un talon-réponse pour commander son ou ses bons d’achat.
  • 2. Vous ajoutez au bon d’achat le règlement par chèque correspondant et renvoyez par courrier ou déposez le tout en mairie ou dans le(s) restaurant(s) directement.
  • 3. Les restaurateurs vont encaisser les chèques et éditer les bons d’achat qui seront distribués en boîtes aux lettres.

À terme, un formulaire devrait également être téléchargeable sur le site de la commune. Ce qui permettra à tout un chacun de participer à l’opération.

Retrouver la convivialité

Dans les cuisines de L’Arbre Vert, Matthieu Koenig a remisé sa toque en attendant des jours meilleurs. L’établissement est fermé et l’équipe, soit dix personnes au total, est au chômage partiel. Pas d’activité mais les charges, elles, courent toujours… Alors pour le chef du restaurant, cette aide directe au redémarrage est une « très bonne idée ».

« Ça va nous apporter un peu de trésorerie et de travail à la réouverture. »

La durée de validité des bons d’achat présente à ses yeux un autre avantage. Car Matthieu Koenig ne se résout pas à « voir son établissement transformé en labo » à la sortie du confinement. « Les clients pourront choisir de revenir un peu plus tard pour retrouver non seulement le plaisir de bien manger, mais aussi la convivialité de l’établissement ».

Berrwiller, c’est aussi l’incontournable Au vieil Armand, le restaurant traditionnel alsacien par excellence tenu par Yves Feder et son épouse Nathalie. L’établissement existe depuis 1870 ! Les spécialités régionales ont fait la réputation de cette table, appréciée des connaisseurs : Choucroute Alsacienne, quenelles de foie, fleischschnackas faits Maison, tartes flambées , et la spécialité du restaurant depuis des décennies : les Bouchées à la Reine, dont la recette est transmise de génération en génération. Une adresse immanquable !

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : Ambitions agglo #07. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'Ambitions agglo #07' | m2A et moi ! Le mag de Mulhouse Alsace Agglomération