m2A et moi ! - Le mag en ligne

Le talentueux organiste d’origine alsacienne Cyril Pallaud, directeur de l’Orchestre & Chœur de Chambre de Colmar, titulaire de l’Église Saint-Guillaume de Strasbourg, enregistre en août l’intégrale des six sonates pour orgue de Felix Mendelssohn en l’église de Sausheim.

Interpréter un joyau de la musique baroque et romantique

Directeur de l’Orchestre de Chambre & Chœur de Colmar depuis 2015 (ensemble plus anciennement connu sous le nom de Capella Sacra), Cyril Pallaud avait à peine 14 ans lorsqu’il a commencé à travailler sa première sonate du compositeur allemand du XIXe siècle.

Une évidence pour l’élève de piano et orgue en quête de digitalité et de virtuosité.

« Je suis tombé sur ce cycle de Mendelssohn et j’ai tout de suite été à l’aise, j’ai tout de suite compris ce que voulait dire le compositeur ».

Véritable de coup de cœur qui fait dire au jeune organiste : « Un jour, je jouerai les six sonates parce ce sont des œuvres très profondes qui disent chacune autre chose. »

Cyril Pallaud devant l’orgue Mulheisen de l’église de Sausheim
Cyril Pallaud devant l’orgue Mulheisen de l’église de Sausheim

Saisir le message

Il y a, chez Mendelssohn, un véritable message, à l’instar de Jean-Sébastien Bach. Pourquoi est-on sur terre, quel est notre but, y a-t-il quelque chose après la mort, doit-on préparer cet au-delà, être serein par rapport à cette échéance ? « C’est la question centrale du compositeur mais lui l’aborde de manière beaucoup plus sereine. L’éternité est là, immuable, et c’est vraiment ce qu’on sent dans la sixième sonate, une sorte de calme absolu qui se met en place, on est ailleurs. À la fin, on est avec les anges », explique Cyril Pallaud.

L’orgue de Sausheim, un écrin pour Mendelssohn

L’enregistrement prévu en août sera l’occasion de découvrir l’intégralité des six sonates mais également l’orgue de Sausheim. Construit en 2005 par la manufacture Mulheisen, sous la houlette des Amis de l’Orgue de Sausheim, c’est un des plus grands instruments neufs à avoir été fabriqué en Alsace. « C’est tout de même un trois claviers, il s’agit donc d’un grand instrument. En plus, il est posé au sol, il n’est pas en tribune. C’est une autre particularité. Et la mécanique y est vraiment fabuleuse ! »

Quelques boutons appelés « tirants de jeux »
Quelques boutons appelés « tirants de jeux »

Autre spécificité. La musique virtuose s’y prête totalement. L’instrument est idéal pour interpréter Mendelssohn car il est à la charnière entre l’instrument baroque et l’instrument romantique.

« Ça a été un souhait des Amis de l’Orgue de Sausheim de pouvoir y jouer autant du Bach que de la musique romantique. »

Un souhait qui semble rejoindre Mendelsshon en son temps. Les six sonates sont à la fois un hommage à Bach et donc un hommage à la musique baroque. « C’est de la musique extrêmement moderne pour son temps, c’est aussi un Mendelssohn extrêmement romantique qui s’est mis à composer, et nous sommes véritablement à une charnière. Interpréter ce répertoire sur cet orgue s’y prête donc très bien. C’est un instrument que j’aime vraiment beaucoup et que je souhaitais mettre en valeur. On a la chance en Alsace d’avoir des instruments du XXIe siècle qui existent grâce à des facteurs d’orgue talentueux », conclut fièrement Cyril Pallaud.

Informations pratiques

Le CD, financé par souscription uniquement, sera disponible à partir du 1er décembre.

Il est d’ores et déjà possible de le réserver sur le site internet, virement bancaire ou chèque de 20 euros à l’ordre de SIMSOA, par voie postale à :

Saison Internationale de Musique Sacrée et d’Orgue d’Alsace

35 avenue de Lattre de Tassigny

68 000 Colmar.

 

Publié mardi 21 juillet 2020 à 9h05

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : Ambitions agglo #07. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'Ambitions agglo #07' | m2A et moi ! Le mag de Mulhouse Alsace Agglomération