m2A et moi ! - Le mag en ligne

Rendez-vous à la 15e édition du Festival international de danse jazz d’hiver (Fidjhi) à Rixheim pour découvrir des spectacles, des performances, un stage, un tremplin dédié aux jeunes chorégraphes et un bal moderne ouvert à tous ! Un festival unique en son genre, initié par le Centre Cynthia Jouffre, du 27 février au 1er mars 2020 dans les communes de Rixheim et de Kembs.

Des spectacles et performances dansées

Du 27 février au 1er mars, le festival Fidjhi propose 3 soirées de spectacles de danse.

Jeudi 27 février à 20h : performance dansée et danse urbaine, hip-hop

C’est l’une des nouveautés de cette édition : Tarek Aït Meddour (de la compagnie Colegram) et Yohann Têté (CCN Tours) sont 2 danseurs performeurs. Ils se sont rencontrés au Fidjhi lors d’une édition précédente. Pour la première fois, ils vont danser ensemble dans cette performance créée spécialement pour les 15 ans du festival.

Plus tard dans la soirée, la compagnie E.GO présentera la rencontre étonnante entre un musicien, issu du monde classique, et un danseur, nourri de culture hip-hop. La chorégraphie est signée Éric Mezino.

L'étonnante rencontre avec la compagnie E.GO
L’étonnante rencontre avec la compagnie E.GO

Vendredi 28 février à 19h : performance dansée et improvisation interactive

La soirée du vendredi débutera elle aussi par une performance dansée, proposée par Sarah Vignau (de la compagnie Calabash à Lyon). La performance sera suivie d’un moment d’échange entre l’artiste et le public.

L’autre nouveauté de l’édition 2020 : la soirée « Faites ce que vous voulez ! », ouverte aussi bien aux enfants qu’aux adultes. Le public sera invité à choisir, en live, la musique (proposée parmi de larges choix musicaux, allant de la musique du monde aux standards américains), le thème et les danseurs pour créer différentes performances uniques et éphémères. Un spectacle interactif, « une soirée théâtre d’improvisation, version danse ! ».

Samedi 29 février à 20 h : le Tremplin des jeunes chorégraphes

Le Tremplin offre aux jeunes danseurs et chorégraphes un espace d’expression et de création. Venus de France et d’Europe, ces artistes proposent des styles variés (hip-hop, danse contemporaine, moderne…) sous des formes courtes. Une variété qui fait la richesse de cette soirée, très appréciée du public.

Avec la Cie Pur(E) Paris, Contre temps danse (Besançon), le Jeune ballet Calabash (Lyon), Seed’s CobosMika (Espagne), Gade Compagnie (Strasbourg), la Cie Pourquoi pas (Rixheim), le Jeune Ballet de Virginie Freches (Mulhouse), Dkdanses (Mulhouse).

Un duo de jeunes danseurs
Un duo de jeunes danseurs

Venez danser au bal moderne !

Le dimanche 1er mars à 10 h 30 à la salle des fêtes de Rixheim, venez danser en toute liberté au bal moderne. Enfants, adultes, seniors, quel que soit votre niveau (aucune notion de danse n’est requise), vous êtes chaleureusement convié(e) à vivre un moment de joie et de partage, « juste pour le plaisir ».

Convivialité et danse au rendez-vous !
Convivialité et danse au rendez-vous !

Un stage de danse pluridisciplinaire

Le Fidjhi, c’est aussi un stage de danse, ouvert aux niveaux débutant/moyen, avancé/préprofessionnel. Pendant 3 jours, les chorégraphes et artistes invités proposent de multiples langages corporels : danse contemporaine, jazz nouveau concept, moderne, urbaine, street jazz et danse classique.

Avec Olga Cobos (Cie Rui Horta, Cie CobosMika) / danse contemporaine, Yohann Têté (CCN de Tours) / street jazz, Bastien Nozeran (Cie Pure) / danse moderne, Wayne Barbaste (Cie Calabash) / danse jazz nouveau concept, Tarek Aït Meddour (Cie Brumachon, Cie Colegram) / danse contemporaine et street jazz, Philippe Vallotton (Ballet du Rhin) / danse classique.

L’âme du Fidjhi : la danse en partage

Depuis 15 ans, l’intention du festival Fidjhi est de faire vivre sur le territoire alsacien le modern jazz, au départ, puis toute forme d’expression liée à la danse. Au fil des éditions, le festival s’est ouvert à des jeunes créateurs, à des compagnies ayant un accès difficile aux scènes nationales. « Le Fidjhi a permis la création d’un réseau d’expression en Alsace » explique Cynthia Jouffre, à l’origine de l’événement.

Le Fidjhi, c’est aussi un moment de partage, d’échanges entre les danseurs, les chorégraphes et le public. Des liens se tissent, de nouvelles créations émergent d’une année sur l’autre. C’est un festival ouvert à tous : « le but est d’inviter le grand public à accueillir la danse, la goûter, la comprendre ; l’amener à venir dans des lieux de spectacles pour voir de la danse ».

Le Festival Fidjhi en chiffres

  • Festival international de danse jazz d’hiver : 15 ans déjà !
  • 1578 élèves inscrits.
  • 24 professeurs accueillis pour les stages.
  • 87 chorégraphes pour 82 compagnies sur scène.
  • 112 jeunes créateurs découverts.

Infos pratiques

Festival Fidjhi : du 27 février 2020 au 1er mars 2020.

Lieux des spectacles :

  • Rixheim : Le Trèfle, salle des fêtes, allée du chemin vert.
  • Kembs : Espace rhénan, allée Eugène Moser.

Réservations : 03 89 44 22 73 ou 06 62 68 59 52

DÉTAIL DES TARIFS ET INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Publié jeudi 20 février 2020 à 11h30

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : Ambitions agglo #07. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'Ambitions agglo #07' | m2A et moi ! Le mag de Mulhouse Alsace Agglomération