m2A le mag - Mulhouse Alsace Agglomération

40 ans après son ouverture et l’affaire Schlumpf, le musée National de l’Automobile revient sur son histoire mouvementée à travers une exposition “iconique”. 40 véhicules et plus de 200 objets surprenants sortis des réserves et jusque-là jamais exposés aux yeux du public, sont présentés dans une scénographie à l’esthétique soignée. Un anniversaire haut en couleur pour un musée à la renommée internationale qui entre dans une nouvelle ère.

Redonner au musée le rayonnement qu’il mérite

L’exposition Iconiques Mécaniques… et d’autres curiosités marque un tournant dans l’histoire du musée de l’Automobile de Mulhouse. Elle se fait l’écho direct des modifications plus profondes que l’établissement a récemment connues.

“Après une gestion confiée à Culturespaces jusqu’en 2021, l’association du Musée National de l’Automobile reprend désormais les rênes”

annonce Roland Onimus, vice-Président de m2A délégué au Tourisme, Culture et Stratégie transfrontalière. Le but est de faire du musée une référence européenne et mondiale en créant plus d’interaction avec le public. Pour marquer le coup, l’établissement organise 40 événements marquants tout au long de l’année dont Destination Automobile (dimanche 11 septembre 2022), une parade de 150 véhicules à découvrir à travers l’ensemble du territoire de m2A.

La collection de vélos anciens de Fritz Schlumpf
La collection de vélos anciens de Fritz Schlumpf

Connecter passé et présent

Ce besoin de renouveau et d’ouverture sur le monde est d’ailleurs parfaitement illustré dans l’exposition anniversaire du musée. Raccrocher l’établissement à l’histoire industrielle de la ville tout en valorisant sa collection, voilà l’objectif de Iconiques Mécaniques. Pour révéler ce lien, beaucoup de pièces sont exposées “dans leur jus”.

Quadricycle De Dion non restauré
Des pièces exposées dans leur jus

Jamais restaurées, elles plongent le visiteur dans un passé encore vivant qui expose aux yeux de tous une rare réalité : l’état initial dans lequel les voitures arrivaient parfois entre les mains de Fritz Schlumpf. “Cela permet de montrer des objets dont l’histoire n’a pas été gommée et de mettre en avant le travail de restauration, de recherche et de savoir-faire du musée” confie Catherine Fuchs, conservatrice des musées m2A et co-commissaire de l’exposition.

Intérieur d'une Bugatti transformée en ambulance
Intérieur d’une Bugatti type 46, transformée en ambulance

Offrir au public une expérience immersive

L’exposition, divisée en 2 parties, plonge le visiteur dans un univers absolument surréaliste. Elle s’ouvre d’ailleurs sur le châssis en ruine d’une Hotchkiss AM80 datant de 1927. Face à l’état délabré du squelette métallique, Catherine s’interroge “faut-il conserver toutes les ruines ?”. La réponse se trouve dans les smartphones des visiteurs. Grâce à la réalité augmentée, en téléchargeant l’application SAM 3D chacun peut restaurer virtuellement cette voiture mythique. Plus loin, des photos, des objets du quotidien de la famille Schlumpf mais aussi des anciennes pompes à essence, des pièces détachées et des vélos de 1920 côtoient des véhicules rares et surprenants.

Peugeot type 16
Peugeot type 16, 1898 l’un des premiers modèles à posséder un moteur Peugeot

On peut voir une charrette Sicilienne, un taxi anglais, une Bugatti transformée en ambulance durant le Seconde Guerre Mondiale ou bien encore une VLV Peugeot : l’une des premières voitures électriques. “On n’a rien inventé” plaisante Catherine.

Véhicule Léger de Ville électrique Peugeot-1941
Véhicule Léger de Ville électrique Peugeot-1941

Intriguer et surprendre par sa scénographie

Si l’exposition assume pleinement le passé industriel du musée, elle impressionne avant tout par sa modernité. La scénographie, imaginée par Sandrine Ziegler Munck, met en lumière dans des cadres de néon, des pièces rares qu’il est important de sacraliser.

Mercedes 1938, sans carrosserie exposition musée de l'auto
Mercedes-Benz 770K à compresseur de 1938, séparée de sa carrosserie suspendue

Une Mercedes-Benz 770K à compresseur de 1938, séparée de sa carrosserie suspendue, une magnifique ​​Isotta Fraschini – Type 8A 1926 et son intérieur d’origine et même la voiture de Gaston Lagaffe ! Toutes sont les témoins du talent visionnaire de Fritz Schlumpf qui rêvait d’ouvrir son musée au grand public avant que n’éclate le scandale de 1977.

Isotta Fraschini - Type 8A-1926
Isotta Fraschini – Type 8A-1926

Le musée fut finalement ouvert en 1982. 40 ans plus tard, il s’attache à honorer son passé et annonce avec brio une nouvelle ère de l’incroyable aventure automobile.

Infos pratiques

Iconiques mécaniques…et autres curiosités
Du 29 avril au 6 novembre 2022
Musée National de L’automobile – Collection Schlumpf – 10h -18h
17 rue de la Mertzau – 68200 Mulhouse
Achat de billets en ligne ou sur place

POUR ALLER PLUS LOIN

Publié mercredi 25 mai 2022 à 19h45

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : m2A le mag #2. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'm2A le mag #2' | m2A le mag – Mulhouse Alsace Agglomération