m2A et moi ! - Le mag en ligne

Joackim Jenny Haumesser est rémouleur affûteur. Itinérant, il sillonne les routes du territoire et s’arrête au gré des demandes de ses clients. Il propose aussi ses services sur les marchés, comme à Niffer le vendredi.

Votre couteau de cuisine préféré s’est émoussé ? Vos ciseaux ne coupent plus ? Vos outils de jardin ont perdu tout tranchant ? Plutôt que de les jeter, faites appel aux services d’un rémouleur affûteur !  

TOUT UN ART

« Affûter, c’est tirer la matière pour retrouver le fil, le tranchant. Le remoulage consiste à retravailler un angle pour obtenir un taillant », explique Joackim Jenny Haumesser, dit Jojo.

Réparer au lieu de jeter : un geste écologique
Réparer au lieu de jeter : un geste écologique

Davantage qu’une technique, «c’est un art, parce qu’un bon affûteur soigne aussi l’esthétique. Il faut avoir l’œil, du doigté. Pour moi, c’est comme la musique, c’est un don : tu l’as ou tu l’as pas !»

« C’est un peu dans les gênes »

Ce très vieux métier de « Sharrashliffer », Jojo en rêvait depuis longtemps : « Quand j’étais petit, je voulais être forgeron, raconte le gaillard aujourd’hui trentenaire. J’ai toujours aimé les couteaux. Bon, c’est sans doute un peu dans les gênes : en allemand, messer, ça veut dire couteau ! »

UN MÉTIER DE VOYAGEUR

« J’ai fait comme les sharrashliffer de l’époque et choisi de vivre sur la route. Rémouleur, c’était un métier itinérant : tout au début, les artisans suivaient les armées. Quand les guerres se sont arrêtées, ils ont été condamnés à l’errance ».

La route de Jojo a elle aussi emprunté des voies de traverse, avant une étape décisive dans le Gers et le centre de formation au métier d’affûteur rémouleur.

RESTAURANTS, TOILETTEURS, PARTICULIERS

Sa certification en poche, Jojo reprend le volant de son camion et trouve ses premiers clients.

« Au Couteau tranchant », sa microentreprise, affûte désormais les lames de restaurateurs en Ardèche et dans l’Ain, redonne du chien aux têtes de coupe des tondeuses de toiletteurs canins et du mordant aux couteaux domestiques en Alsace.

« Un bon outil, ça change la vie »

« C’est quand ils ne coupent pas que les couteaux sont dangereux. D’ailleurs mieux vaut se blesser avec une lame affûtée : ça cicatrise mieux. Et puis un bon outil, ça change la vie : pour une personne qui a des soucis de canal carpien par exemple, on peut améliorer le taillant, explique l’artisan. Il faut prendre le temps, être à l’écoute du client et donner les recommandations d’usage : un bon couteau, ça ne se met pas au lave-vaisselle ! »

Un jeune artisan pour un très vieux métier
Un jeune artisan pour un très vieux métier

INFOS PRATIQUES

« Au Couteau tranchant » est présent au marché de Niffer (sauf en cas de pluie) chaque 3e vendredi du mois de 16h à 18h30 à l’arrière de l’épicerie du village, 18 rue Principale.

Contact par la page Facebook ou par téléphone au 07 68 32 89 08.

Publié jeudi 18 juin 2020 à 16h37

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : Ambitions agglo #07. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'Ambitions agglo #07' | m2A et moi ! Le mag de Mulhouse Alsace Agglomération