m2A le mag - Mulhouse Alsace Agglomération

Suivez #m2A

Site officiel m2A

m2A le mag - Mulhouse Alsace Agglomération

96 %, c'est le nouveau produit fabriqué par l'entreprise Beyer à Pfastatt. Une gamme de fruits à tartiner développée en partenariat avec le Centre européen d'étude du diabète (CEED) de Strasbourg, et récompensée en mars 2022 par le Trophée de l'Innovation sociale et sociétale des DNA et du journal L'Alsace.

Les fruits à tartiner : une gamme adaptée à tous les consommateurs

En novembre 2021, un produit bien spécifique a fait son entrée dans le rayon confiture des magasins alsaciens. 96 %, son nom déjà est explicite. « C’est un produit sain et sincère : un pot de fruits à tartiner qui contient réellement 96 % du fruit principal indiqué sur l’étiquette » explique Philippe Beyer, gérant de l’entreprise. C’est aussi, et surtout, un produit innovant et porteur d’une avancée certaine dans le domaine de la santé. Il s’agit en effet de la première gamme de fruits à tartiner compatible avec l’alimentation des personnes diabétiques, soit environ 4,5 millions de personnes en France.

Les fruits à tartiner de Beyer : un produit 100 % innovant, La 1e gamme de fruits à tartiner compatible avec l'alimentation des personnes diabétiques
La 1e gamme de fruits à tartiner compatible avec l’alimentation des personnes diabétiques

Quand confiture et diabète deviennent compatibles

« 7 % de la population française est impactée par cette maladie. L’objectif est de leur permettre de retrouver une forme de gourmandise, de goûter à nouveau au plaisir d’un petit déjeuner classique » énonce Sullivan Beyer, co-gérant de l’entreprise familiale. De fait, le business n’est pas le seul moteur de l’entreprise dans le développement du produit. « La santé, le bien manger sont des aspects fondamentaux dans l’évolution de notre société » poursuit Philippe Beyer. Aussi, si les fruits à tartiner sont destinés en premier lieu aux personnes atteintes de diabète, tout le monde a le droit d’en manger !

Notons que ces fruits à tartiner ne sont pas de la confiture à proprement parler. Pour recevoir cette dénomination, la confiture doit contenir entre 45 et 55 g de fruits pour 100 g et 55 g de sucre total pour 100 g. Un produit contre-indiqué aux personnes diabétiques…

Un partenariat entre Beyer et le CEED de Strasbourg

Beyer travaille depuis plusieurs années à la fabrication de produits moins sucrés, en témoigne sa Pulpe 100 % fruits (qui n’est pas tartinable). La demande émane d’abord du marché international (découvrez notre article Webzine paru le 02 février 2021), les pays asiatiques et scandinaves étant plus avancés que nous en matière de santé publique. En 2019, Philippe Beyer et le professeur Michel Pinget, président du Centre européen d’étude du diabète (CEED) de Strasbourg, nouent un partenariat solide en vue de développer un produit bénéfique aux personnes diabétiques.

Les fruits à tartiner de Beyer : un produit 100 % innovant, Un produit innovant en faveur de la santé publique
Un produit innovant en faveur de la santé publique

10 recettes éligibles au Nutriscore A, une première au rayon confiture

Après 2 ans de recherche et d’études menées avec des personnes diabétiques, 10 recettes sont approuvées par le CEED. Au total : 4 ingrédients maximum, sans sucre ni conservateurs ajoutés. « Nous sommes aujourd’hui le seul produit agro-alimentaire que le CEED soutient grâce à son nombre réduit d’ingrédients associé au taux de fruits le plus élevé du marché et son faible impact glycémique » précise Sullivan Beyer. Autre caractéristique et pas des moindres, les fruits à tartiner de Beyer sont étiquetés « Nutriscore A », soit la meilleure qualité nutritionnelle existant sur le marché. À titre de comparaison, une confiture classique sera étiquetée « Nutriscore D » et une confiture allégée « Nutriscore C ».

Les fruits à tartiner de Beyer : un produit 100 % innovant, Dix nouvelles recettes savoureuses à découvrir
Dix nouvelles recettes savoureuses à découvrir

Dans les rayons sont aujourd’hui disponibles : myrtille, fraise, abricot, framboise, rhubarbe, mirabelle, quetsche, orange douce, figue et la fameuse églantine.

Un packaging soigneusement étudié

Le pot lui aussi a son importance. Si la marque de fabrique Beyer est reconnaissable au premier coup d’œil, un sticker a été ajouté sur le couvercle mentionnant : « Recette développée en partenariat avec le CEED ». Par ailleurs, la contenance – entre 230 et 250 g selon les fruits – a été étudiée pour satisfaire une semaine de consommation pour une personne diabétique.

Un succès qui dépasse les attentes…

À peine sortis en novembre 2021, les fruits à tartiner sont un véritable succès. L’entreprise reçoit près de 250 appels téléphoniques par jour de la part de consommateurs ou de distributeurs.

« On venait même nous voir sur place, dans nos locaux, pour nous remercier ! » témoigne Nicolas Beyer, lui aussi co-gérant de l’entreprise.

… couronné du Trophée de l’Innovation sociale et sociétale

« Recevoir un prix de l’innovation, pour une entreprise centenaire, familiale, c’est une belle reconnaissance. C’est reconnaître l’aspect unique du produit et son impact bénéfique pour les consommateurs » concluent Sullivan, Nicolas et Anthony Beyer (la cinquième génération à la tête de l’entreprise), fiers d’avoir participé à son élaboration avec Philippe Beyer – leur père –, Delphine Beyer – leur tante – et Michel Pinget, président du CEED.

Les fruits à tartiner de Beyer : un produit 100 % innovant, Sullivan Anthony et Nicolas Beyer, co-gérants de l'entreprise Beyer
Sullivan Anthony et Nicolas Beyer, co-gérants de l’entreprise Beyer

Une chose est sûre, 96 % n’a pas fini de faire parler de lui.

Infos pratiques

Retrouvez toutes les informations au sujet des fruits à tartiner sur le site internet de l’entreprise Beyer et sur le site du CEED de Strasbourg.

Publié samedi 2 avril 2022 à 11h00

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : m2A le mag #2. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'm2A le mag #2' | m2A le mag – Mulhouse Alsace Agglomération