m2A et moi ! - Le mag en ligne

Dans un formidable élan de solidarité, 300 couturières bénévoles sont mobilisées pour fabriquer 40 000 masques en soutien au Pôle Textile Alsace. Reportage à l’Espace 110 d’Illzach, où 43 couturières super motivées se relaient.

Dans la grande salle de l’Espace 110, pied sur la pédale et regard rivé sur l’aiguille, une armée de couturières s’active. La playlist qui accompagne le travail couvre le ronronnement des machines.

Rendre service et retrouver le lien

Gisèle n’a pas hésité une seconde quand le maire Jean-Luc Schildknecht a lancé son appel aux couturières. Responsable de l’atelier couture de l’Espace 110, elle a embarqué une bonne partie de ses élèves dans l’opération, partantes comme elle pour « rendre service » et « retrouver le lien » après des semaines de confinement. C’est le cas d’Iwona, qui s’est inscrite pour deux fois trois heures de confection de masques.

1 carré d’intissé, 2 élastiques, 3 pinces pour les plis et c’est parti
1 carré d’intissé, 2 élastiques, 3 pinces pour les plis et c’est parti

Modèle homologué

Mireille aussi voulait se rendre utile. Couturière occasionnelle, elle sourit derrière son masque : « Ma machine aussi était en confinement… pendant 20 ans ! » Avec sa Tornado (qui file toujours droit) elle s’est (re)fait la main sur quelques masques « Maison », avant de passer au modèle homologué, fabriqué dans l’atelier.

Conditions d’hygiène draconiennes

Car ces « masques barrière », certifiés par l’AFNOR, doivent être produits dans des conditions d’hygiène strictes, explique Pierre Salze, maire de Feldkirch et médecin. « C’est pour cette raison que les couturières à domicile n’ont pas pu être associées à l’opération », poursuit Rémy Neumann, maire de Lutterbach, où se trouve le centre logistique qui fournit le matériel et centralise la production.

À Illzach, la capacité de l’atelier a été doublée pour accueillir toutes les bonnes volontés
À Illzach, la capacité de l’atelier a été doublée pour accueillir toutes les bonnes volontés

En paquets de 100

Référent hygiène et sécurité de la Ville d’Illzach, Martial Ziad s’en occupe également au sein de l’atelier. Et « Ça se passe super bien », dit-il. Gel hydroalcoolique, port du masque, distances de sécurité, désinfection du matériel et des machines : les consignes sont respectées à la lettre.

Avec le concours de Jean-Claude Schell, il se charge aussi de conditionner les masques par paquets de 100, avant leur acheminement à Lutterbach où le Pôle textile Alsace viendra les récupérer.

Couturière et élue municipale, Christiane Schell a pris en charge l’organisation de l’atelier d’Illzach.
Couturière et élue municipale, Christiane Schell a pris en charge l’organisation de l’atelier d’Illzach

En chiffres

  • 90 pour cent : c’est le taux de filtration de ces masques en tissu Freudenberg®, labellisé par l’AFNOR pour ses capacités respirantes et filtrantes.
  • 50 lavages à 60 degrés sans que le masque perde ses qualités : c’est la garantie donnée par le Pôle textile Alsace pour ces masques, validés aussi par la Direction générale de l’armement.
  • 12 ateliers ont été créés, dans un élan de solidarité intercommunale, à Baldersheim, Bollwiller, Habsheim, Illzach, Lutterbach, Morschwiller-le-Bas, Pfastatt, Richwiller, Riedisheim, Staffelfelden, Wittelsheim et Wittenheim pour fabriquer, en une semaine, ces 40 000 masques en tissu réutilisables.
  • 3 minutes : c’est le temps que des mains expertes mettent à confectionner un masque.
Les équipes se relaient : 3 heures le matin, 3 heures l’après-midi. Certaines n’hésitent pas à coudre une journée entière
Les équipes se relaient : 3 heures le matin, 3 heures l’après-midi. Certaines n’hésitent pas à coudre une journée entière

640 000 masques pour le déconfinement

2 masques barrière pour chaque habitant de l’agglomération, plus 2 masques pour les travailleurs salariés et non-salariés, cela fait un total de 640 000 masques réutilisables.

Dès le 15 avril 2020, Mulhouse Alsace Agglomération s’est associé au programme « Un masque pour les Haut-Rhinois » initié par le Conseil départemental du Haut-Rhin et de l’Association des Maires du Haut-Rhin. L’agglomération a passé commande de 560 000 masques pour la population, pour moitié au Pôle Textile Alsace et pour moitié à d’autres fournisseurs.

Accélérer et faciliter

Avec les 40 000 masques « made in m2A » confiés aux couturières bénévoles, la fabrication (et donc la distribution) de masques est accélérée et les entreprises textiles, qui produisent déjà au maximum de leurs capacités, sont temporairement « soulagées ». Pour faciliter le redémarrage économique, m2A a également acheté 80 000 masques de catégorie 1 au groupement d’entreprises Résilience. Ces masques sont destinés aux TPE de moins de 10 salariés, aux commerçants et aux artisans du territoire.

Une distribution en 2 temps

La distribution aux habitants du premier masque par les communes est prévue dans la semaine du 11 au 18 mai. Un bon d’échange sera édité et distribué dans les boîtes aux lettres.

La distribution aux habitants du second masque par les communes et la distribution aux TPE de moins de 10 salariés, commerces et artisans (en lien avec les chambres consulaires) est prévue la 2e quinzaine de mai.

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : Ambitions agglo #07. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'Ambitions agglo #07' | m2A et moi ! Le mag de Mulhouse Alsace Agglomération