m2A le mag - Mulhouse Alsace Agglomération

Résident à Motoco depuis la naissance du projet, Stéphane Ruch multiplie les techniques et explore différentes disciplines. Tantôt artiste, tantôt référent culturel, il se démarque par sa bienveillance et sa volonté de partage.

Les prémices de Motoco

Avant de devenir l’artiste pluridisciplinaire qu’il est aujourd’hui, Stéphane Ruch se destinait à l’architecture. C’est seulement après quelques stages dans ce milieu qu’il réalise qu’il a besoin de plus de créativité pour s’épanouir et commence alors une formation aux Beaux-Arts. Lorsqu’il découvre le projet Motoco en 2012, il s’agit encore d’un atelier de design nomade, auquel il prend part jusqu’à Istanbul. À partir de là, c’est un véritable déclic.

Stéphane Ruch, un artiste pluriel en plein travail avec des jeunes
En plein travail avec des jeunes

Le projet Motoco m’a permis de passer par plein de pays, de rencontrer des étudiants de différentes nations, avec différentes cultures.

Ce voyage m’a pris au corps et a transformé ma vision. Grâce à cette expérience, j’ai compris que j’avais besoin de changer, de voir les choses autrement. J’ai donc mis fin à mes études et j’ai consacré tout mon temps à Motoco,” précise Stéphane.

La culture pour tous

Stéphane n’a pas de spécialité et ne cherche pas à en avoir. S’il réalise beaucoup d’installations, de captations de spectacles ou encore de vidéos, il répond avant tout aux projets par plaisir. Ces dernières années, il a pu développer une autre notion essentielle : celle du partage.

Stéphane Ruch, un artiste pluriel : Les Cargot, créé pour une fresque participative
« Les Cargot » créé pour une fresque participative

Ça va faire 2 ans que j’ai rejoint un Centre Social et Culturel au Drouot en tant que référent artistique et culturel. J’ai aussi fait pas mal d’interventions auprès d’établissements scolaires, pour les adultes mais aussi pour les porteurs de handicap.

Je travaille avec beaucoup de publics différents. Ce qui me plaît, c’est de permettre une initiation à l’art et à l’événementiel.

Quand il n’y a pas de médiation, ce n’est pas ouvert à tous. Or, j’ai besoin de dire que la culture est pour tout le monde,” raconte l’artiste.

Mulhouse un jour, Mulhouse toujours

Stéphane Ruch, un artiste pluriel : Stéphane dans son atelier à Motoco
Stéphane dans son atelier à Motoco

Né à Mulhouse, Stéphane ne compte pas partir de sitôt. L’artiste est profondément attaché à sa ville et à son patrimoine. Ce n’est donc pas un hasard s’il accorde autant d’importance à Motoco, à l’histoire du site et aux bâtiments. Ces derniers l’accompagnent d’ailleurs à merveille dans son processus créatif. L’impressionnante hauteur sous plafond de son atelier lui offre la possibilité de réaliser de grandes installations et dès lors, son art ne connaît plus de limites.

Publié dimanche 30 août 2020 à 9h00

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : m2A le mag #2. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'm2A le mag #2' | m2A le mag – Mulhouse Alsace Agglomération