m2A et moi ! - Le mag en ligne

Interroger Dieu en direct, ça vous dirait ? Alors rendez-vous au théâtre Poche-Ruelle à Mulhouse pour « Le Visiteur » d’Éric-Emmanuel Schmitt, mis en scène par Jean-Marie Meshaka.

Un casting de rêve

Dieu et Freud réunis dans une même pièce, ce n’est pas rien ; mais pour interroger le sens de la vie, il fallait au moins ça ! Pour sa 101e mise en scène, Jean-Marie Meshaka a choisi Le Visiteur,

« un texte d’une grande force, qui a conservé toute son actualité »,

écrit en 1993 par Éric-Emmanuel Schmitt, un auteur qu’il affectionne pour son « souci aigu de l’humanité ».

Dialogue sur le divan

Le Visiteur met en scène la rencontre de Dieu avec Sigmund Freud, le célèbre psychanalyste. « Mais ce n’est pas une pièce sur la psychanalyse freudienne, précise Jean-Marie Meshaka. Si Dieu choisit Freud, c’est parce qu’il voit en lui un interlocuteur digne de sa présence, capable de répondre à l’exigence de la conversation ».

Freud sur scène
Freud sur scène

Le sens de la vie façon polar

Car pour débattre de l’existence du mal, de la place de dieu et du désarroi de l’humanité, mieux vaut avoir du répondant. « Ce texte suscite beaucoup de réflexion, pose beaucoup de questions, mais n’impose aucune réponse. C’est très intéressant. » Le dosage entre questionnement, suspens et humour donne à la pièce des airs d’intrigue policière.

Un texte exigeant mais jubilatoire

« Cela fait une dizaine d’années que ce texte me travaille, mais il me faisait un peu peur », confie le metteur en scène.

« Mes mises en scène sont toujours un peu virevoltantes ; cette fois, il fallait donner toute la place au texte ».

Réalisme et sobriété

Le décor du visiteur
Le décor du visiteur

Jean-Marie Meshaka a donc fait le choix du réalisme et de la sobriété, pour la mise en scène comme pour les décors et les costumes. Et trouvé la distribution idéale pour ce texte « difficile mais jubilatoire ». Dieu apparaît sous les traits de Guillaume Ducottet, Jean-Marie Meshaka prêtant les siens au docteur Freud. Michèle Bund incarne Anna, la fille du psychanalyste ; Jérémy Benoin interprète le gestapiste.

UNE VINGTAINE DE REPRÉSENTATIONS

Une vingtaine de représentations ont été programmées, la dernière étant prévue le 7 décembre. Jean-Marie Meshaka travaille déjà à sa prochaine mise en scène : la pièce Vu du pont, d’Arthur Miller, écrite en 1955. « Encore un texte qui résonne terriblement aujourd’hui », constate le metteur en scène. Rendez-vous en mars 2020 pour le 102e spectacle du metteur en scène mulhousien.

INFOS PRATIQUES

Le Visiteur d’Éric-Emmanuel Schmitt par le théâtre Poche-Ruelle, représentations les vendredis et samedis 8 – 9 – 15 – 16 – 22 – 23 – 29 – 30 novembre à 20h30 et le dimanche 17 novembre à 17h ; puis en décembre le dimanche 1er à 17h, le vendredi 6 et le samedi 7 décembre 2019 à 20h30.

Tarif plein 18 euros, réduit 12 euros.

Réservations en ligne ou au 03 89 42 71 15.

Publié jeudi 7 novembre 2019 à 12h02

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : Ambitions agglo #06. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'Ambitions agglo #06' | m2A et moi ! Le mag de Mulhouse Alsace Agglomération