m2A et moi ! - Le mag en ligne

Initiative citoyenne soutenue par la mairie et portée par la coopérative Énergies Partagées en Alsace, la centrale photovoltaïque sur le toit de la salle polyvalente Pfeffer devrait être opérationnelle à la rentrée 2021.

550 m2 de panneaux solaires

Avec ses 294 modules sur 550 m2 et une production estimée à 110 mégawatt-heures par an, la centrale photovoltaïque de la salle polyvalente de Richwiller va couvrir l’équivalent de la consommation annuelle électrique de 56 personnes et permettre d’économiser 34 tonnes de CO2.

L’opération, initiée mi-2019, avance comme prévu. « Entre les délais administratifs, les études techniques et les subventions, un projet de ce type prend de toutes façons 18 mois minimum, précise Pierre Philippe, membre du comité de gestion d’Énergies partagées en Alsace, maître d’ouvrage de la future centrale. Les travaux sont prévus à l’été avec une mise en service à la rentrée. »

Une centrale photovoltaïque pour Richwiller : les panneaux seront posés sur le versant sud du toit
Les panneaux seront posés sur le versant sud du toit

Un effet du plan climat

L’idée de produire de l’électricité sur le toit de la salle polyvalente est née lors des rencontres du Conseil participatif pour le climat. Crée en avril 2019 dans le sillage du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) de l’agglomération, ce conseil a défini 15 pistes d’action pour une transition écologique du territoire d’ici 2030. Parmi les ambitions : passer à 40% d’énergie renouvelable.

« Dans nos discussions, on s’est rendu compte qu’on avait à Richwiller le potentiel de toiture exploitable qu’EPA cherchait pour un nouveau projet », explique François Herzog, qui siègeait dans le collège citoyens du conseil participatif. « Avec l’association Gaia, nous avons alors sollicité la mairie, qui a rapidement validé l’idée et activement soutenu sa réalisation », poursuit Martine Bonnaud, présidente de l’association Gaia de Richwiller.

Soutien communal déterminant

Le soutien de la commune a été déterminant, souligne Pierre Philippe, qui cite « l’autorisation d’occuper la toiture de la salle pour un euro symbolique, les travaux de terrassement pour le raccordement électrique, le soutien dans la promotion du projet et sur le volet communication et l’investissement dans le capital d’Énergies Partagées en Alsace puisque la commune a pris des parts à hauteur de 20 000 €. »

Une centrale photovoltaïque pour Richwiller : le groupe relais de Richwiller
Le groupe relais de Richwiller

Car c’est la particularité de ce projet porté par la coopérative EPA : tout le monde – vous y compris – peut y participer. Comment ? En achetant une ou plusieurs parts de la coopérative (une part vaut 105 €) pour devenir coopérateur et participer ainsi à la transition écologique.

Acheter une part

« Nous aimerions un engagement équivalent des citoyens », indiquent les porteurs du projet, qui listent les avantages à devenir coopérateur :

  • Un engagement pour le climat
  • Un investissement direct, au service de l’économie locale, concret et visible
  • Un placement financier responsable, éthique et environnemental, qui n’alimente ni spéculation ni tensions géopolitiques
  • Un retour sur investissement supérieur à celui du Livret A.

Si l’objectif est d’associer les habitants de Richwiller en priorité, l’achat des parts est ouvert à tous.

Réunion publique le 27 mars

Pour tout savoir sur la centrale photovoltaïque de Richwiller et la possibilité d’y prendre part, rendez-vous samedi 27 mars de 9h à 13h Place Charles de Gaulle à Richwiller.

Le groupe relais (citoyens engagés habitants Richwiller et membres de l’association Gaia), des bénévoles d’Énergies Partagées en Alsace et des représentants de la mairie seront présents pour répondre à toutes vos questions.

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : Ambitions agglo #07. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'Ambitions agglo #07' | m2A et moi ! Le mag de Mulhouse Alsace Agglomération