m2A et moi ! - Le mag en ligne

Vu du pont, célèbre pièce créée par le dramaturge américain Arthur Miller en 1955, est à nouveau à l’affiche du Poche-Ruelle de Mulhouse après 2 saisons quasi blanches. De nouvelles dates à ne pas manquer jusqu’au 6 novembre 2021 !

Du brave homme au délateur

Après une 1e programmation en mars 2020 stoppée net par la 1e vague du Covid et 7 représentations à l’automne avant un baisser de rideau pour cause de 2e vague… le Poche- Ruelle livre enfin à nouveau sa création signée Jean-Marie Meshaka.

Le pitch ? Dans une famille d’immigrés siciliens du Brooklyn new-yorkais des années 50, un père docker tombe amoureux de sa nièce qu’il a élevée et entreprend de la détourner de l’amour que lui porte un cousin, débarqué clandestinement d’Italie pour fuir la misère…  C’est alors que le brave homme se transforme en délateur, ne maîtrisant plus rien de sa passion dévorante.

Trois niveaux de lectures suggérées par Jean-Marie Meshaka

Décryptage du metteur en scène :

« Ce que j’aime dans cette œuvre, ce sont les différents niveaux de lecture ».

  • Le premier est la connotation actuelle : c’est un drame sur la migration, qui met en scène des émigrés italiens à Brooklyn à la fin des années 50.
  • Le second décrit les effets d’une passion qu’on ne maîtrise pas, qui a quelque chose d’inéluctable et d’incontrôlable par nature, ce qui fait sa dangerosité. La passion vous met dans un état second, vous fait aller au-delà du possible, du permis…
  • Le troisième est ce que nous dit Arthur Miller : nous avons tous tendance, dans notre société, à dire que le fautif c’est l’autre. Dans la pièce, le personnage de Béatrice, a cette phrase : « Nous sommes tous, tous, des ordures ». Rien ni personne n’est tout noir ou tout blanc, tout est dans le gris. En somme, avant d’accuser les autres, commençons par nous accuser nous-mêmes.
Jean-Marie Meshaka, metteur en scène
Jean-Marie Meshaka, metteur en scène

« Ce constat s’avère d’une grande actualité et d’une grande véracité. C’est sans doute cette lecture qui me touche le plus. Je choisis toujours des pièces qui me permettent de partager ma vision du monde. Et dans « Vu du pont », tout y est : le constat, le chaos et l’hypocrisie. ».

Une famille dans son jus

Et Jean-Marie Meshaka de poursuivre. « La pièce est une adaptation : il y a des choses qui pour moi ont vieilli ou peuvent être contournées. La mise en scène en revanche est en totale réalité. Il fallait mettre cette famille dans son jus, dans son contexte : pauvres, dockers, italiens, dans le Brooklyn des années 50… La bande son par exemple a été particulièrement soignée pour correspondre à l’époque. »

Arthur Miller, narrateur culte du XXe siècle

Arthur Miller est l’auteur des « Sorcières de Salem » et de « Mort d’un commis voyageur ». Il fouille la société dans laquelle il vit via son propre parcours : celui d’un immigré qui a connu la souffrance et les difficultés.

À travers des histoires banales, accessibles, il nous dit de manière simple des choses très profondes sur nos vies.

Il est aussi connu pour avoir été le dernier mari de Marylin Monroe…

INFOS PRATIQUES

« Vu du pont » d’Arthur Miller, adapté et mis en scène par Jean-Marie Meshaka.
Théâtre Poche Ruelle, 18 rue du Ballon à Mulhouse.
Jusqu’au samedi 6 novembre 2021.
Dates des représentations et réservations en ligne www.theatre-poche-ruelle.fr ou par téléphone au 03 89 42 71 15.

Publié jeudi 30 septembre 2021 à 16h00

Feuilleter la brochure tourisme

Découvrez la brochure Tourisme été 2021 : Brochure Tourisme été 2021. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'Brochure Tourisme été 2021' | m2A et moi ! Le mag de Mulhouse Alsace Agglomération