m2A et moi ! - Le mag en ligne

À Ungersheim, 34 couturières bénévoles ont répondu à l’appel de la mairie pour confectionner les 4000 masques supplémentaires commandés par la commune et destinés aux habitants.

La confection des masques barrière ne s’est pas arrêtée avec le déconfinement du 11 mai. À Ungersheim comme un peu partout dans l’agglomération, les couturières solidaires maintiennent la pression sur la pédale de leurs machines à coudre.

Le plus jeune à participer : Maxime, 15 ans
Le plus jeune à participer : Maxime, 15 ans

34 COUTURIERES BENEVOLES

L’appel a été lancé par le maire d’Ungersheim via la page facebook de la commune. 34 couturières bénévoles y ont répondu. Leur mission : produire les masques « barrière » commandés par la commune pour ses habitants.

« Notre objectif était d’avoir suffisamment de masques sur la durée,» explique le maire Jean-Claude Mensch.

«Chaque habitant disposera ainsi de quatre masques : les deux fournis par Mulhouse Alsace Agglomération plus les deux distribués par la commune. »

ÉCHANGER LES ASTUCES SUR WHATSAPP

Parmi les bénévoles qui ont répondu présentes, Catherine Muller et Sophie Guth, conseillères municipales et « couturières du dimanche », ont pris en charge la logistique de l’opération.

Catherine Muller, conseillère municipale livre les kits aux couturières
Catherine Muller, conseillère municipale livre les kits aux couturières

« On a récupéré le matériel auprès de La Petite Manchester (lire plus bas), distribué les kits en porte à porte aux couturières et créé un groupe WhatsApp pour échanger conseils et astuces, puisqu’on a la chance d’avoir de vraies couturières dans le groupe, explique Catherine Muller. Un savoir-faire bien utile pour régler sa machine par exemple ».

SUIVRE L’ÉTIQUETTE

Ces masques, fabriqués à domicile en deux temps, la semaine du 20 avril puis celle du 11 mai, doivent être lavés avant utilisation conformément aux indications données sur l’étiquette. Y figure également la mention fait à la main à Ungersheim, village en transition.
Distribués selon les modalités communiquées par la mairie, ils sont gratuits pour les habitants d’Ungersheim.

Des masques "fait main" à Ungersheim !
Des masques « fait main » à Ungersheim !

La Petite Manchester tisse du lien

En temps normal – sans coronavirus – La Petite Manchester fait le lien entre l’école et le monde de l’entreprise. Installée au lycée Louis Armand de Mulhouse, cette « école-fabrique » travaille sur la formation, la création, la production et le recyclage des matériaux souples et textiles.

En période de Covid-19, elle fait le lien entre le Pôle Textile Alsace et les communes. Répertoriée par le Pôle Textile Alsace comme unité de confection textile (ou sous-traitant), elle peut vendre en direct les kits matériel pour confectionner les masques barrières, ou fabriquer elle-même les masques et les vendre, toujours en direct, aux collectivités. Après Mulhouse et Hombourg, c’est pour la commune d’Ungersheim que La Petite Manchester a assuré l’interface, en fournissant le matériel. C’est ça, la solidarité intercommunale !

Feuilleter le magazine papier

Découvrez la dernière édition de votre magazine papier : Ambitions agglo #07. m2A, un territoire au service des habitants !

Feuilleter
Feuilleter le magazine papier 'Ambitions agglo #07' | m2A et moi ! Le mag de Mulhouse Alsace Agglomération